Categories

Accueil > Archives AK-Dev > [Archive AK-Dev] Mind Mapping pour le développement

19 août 2011
Eric Bernard

[Archive AK-Dev] Mind Mapping pour le développement

Cet article fait partie des archives du blog AK-Dev, maintenu d’août 2007 à octobre 2012. Il peut donc être obsolète et certains des liens internes ne plus être actifs.

AK-Project a organisé à Dakar fin juin, avec son partenaire Idéomap, une série de présentations sur l’intérêt du Mind Mapping (cartes mentales ou heuristiques).

Je retiendrai plusieurs ensembles de fonctions :
- organiser sa propre pensée, individuelle et collective : prendre des notes, animer des brain storming, rédiger des documents (y compris des réponses à des appels d’offres).
- organiser des connaissances existantes : analyser des documents, structurer des informations
- organiser sa veille d’information et de contacts
- gérer des projets et des activités
- communiquer, y compris vers des personnes n’ayant pas l’habitude de gérer beaucoup de textes : présentation, supports de formation, capitalisation

Ces fonctions ne sont pas exclusives l’une de l’autre, et il est par exemple possible à partir d’une présentation, de la modifier et de l’améliorer en direct grâce aux remarques de l’audience. Il s’agit donc d’un outil dynamique.

Ces fonctions sont réalisées au quotidien par la plupart des organisations non gouvernementales et les institutions de développement. Pourtant, cette méthode et ces outils sont encore très peu utilisés, non seulement à Dakar, mais de manière globale.

Deux hypothèses à cette mise à distance.

L’attrait pour la complexité. Combien de personnes utilisent Photoshop pour simplement retailler une image ? Tentent d’utiliser MS Project pour suivre le calendrier d’un petit projet ? Un outil qui est utilisé par les enfants n’est certainement pour eux pas assez sérieux, il ne doit pas pouvoir prendre en compte la complexité de leur travail. Or, c’est justement l’objectif de cette méthode que de réduire la complexité apparente pour en faire apparaître la logique, en structurer la pertinence, quitte à réintroduire la complexité par la suite en utilisant d’autres outils.

La demande globale. Lors d’une présentation, une question portait sur la connexion de l’outil présenté avec le progiciel de gestion de comptabilité SAGE. Non, ce n’est pas connecté et on peut souhaiter que cela ne soit jamais le cas. Si un outil comme Mindjet - utilisé lors des présentations, mais d’autres existent - permet l’interactivité avec des bases de données, Outlook, Powerpoint, Visio, Word, l’export en image, en pdf ou en xml, il reste un outil de carte mentale et n’aurait aucun intérêt à remplacer les autres outils et méthodes utilisées par ailleurs. Il est simplement complémentaire, généralement au démarrage du projet, vers des outils spécialisés professionnels (la gestion comptable, la création graphique, la mise en page finale etc.). Le mythe du logiciel qui serait capable de tout faire est dangereux, car il est le plus sûr moyen de ne rien faire correctement.

En s’en tenant simplement à ce que la méthode est censée faire, il y a déjà énormément de possibilité. Prenons simplement l’exemple des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Ils sont au nombre de huit, avec des sous-objectifs. Avoir une vision synoptique de ces Objectifs est plus facilement mémorisable que de lire l’ensemble de la littérature qui y est consacrée. Ci-dessous, une carte heuristique des Objectifs du Millénaire pour le Développement (cliquez sur la carte pour l’agrandir ; cliquez ici pour la télécharger au format Mindjet .mmap).

JPEG - 13.7 ko

Si les ressources sur le mind mapping foisonnent sur le web (notamment dans les domaines de l’enseignement, du développement personnel et du marketing), celles concernant plus particulièrement l’usage de cette méthode pour le développement sont assez rares, surtout en français.

Quelques exemples cependant (indépendamment du point de vue abordé par l’auteur) :
- la situation de l’électricité au Sénégal
- l’impact négatif du tourisme
- la révolution verte
Un outil intéressant est le wikimindmap, permettant de trouver à partir d’un mot clé les ressources de Wikipedia sous forme de carte heuristique. Voir cette exemple sur la déforestation.

Mais il reste énormément à faire pour communiquer les problématiques complexes du développement de manière simple grâce au mind mapping.

info portfolio

Documents joints

Naviguer

[Archive AK-Dev] Manuel Castells : analyse d’un livestream [Archive AK-Dev] 6 outils de géolocalisation pour Twitter

Partager